ASSOCIATION FRANÇOIS - COMITE FRANÇOIS


   Accueil 

Cannabis mortel au Lycée : résumé de l'affaire

Chronologie détaillée

Anomalies dans les enquêtes

Les dysfonctionnements au lycée

Extraits de presse

Engagement des parents

Comment nous aider

Liens

Signataires du comité

Témoignages de soutien

 

 

site mis à jour le 15 juillet 2022




ASSOCIATION ET COMITE FRANÇOIS

Après une série d'événements survenus au lycée sans que les parents en soient informés, François est décédé d'une mort violente le 27 mai 1997. L'affaire a été classée, malgré de nombreuses questions restées en suspens. Les parents ont porté plainte pour homicide. Un comité de soutien est créé, transformé en 1999 en association François, Loi de 1901.

François, le 28 avril 1997

Extrait de La République de Seine-et-Marne du 2 juin 1997

"Accident, suicide ou meurtre?  

Mardi 27 mai, vers 18 h 30, le corps d'un jeune homme a été découvert près du passage à niveau situé chemin des Quinconces, à La Rochette. Selon les premiers éléments de l'enquête, il semblerait que la victime soit tombée d'un train circulant sur la ligne Paris-Lyon. Lors de sa découverte, le jeune homme ne portait sur lui aucun papier d'identité. En revanche, les enquêteurs ont trouvé à proximité du corps un sac à dos contenant des papiers au nom de François Therrié, âgé de 18 ans. Le commissariat de Dammarie-les-Lys est chargé de l'enquête. "

 

Objectifs de l'Association François

L'ASSOCIATION FRANÇOIS a pour but, par tous les moyens légaux, de soutenir les parents de François Therrié-Flaux dans la recherche de la vérité sur la cause et les circonstances troublantes de son décès survenu le 27 mai 1997. Les anomalies criantes  relevées dans l'enquête, et les mensonges, contradictions, et incohérences dans la procédure, nous motivent à poursuivre avec Mireille et Bernard Therrié le combat pour qu'au moins soient reconnus les dysfonctionnements des autorités responsables afin qu'un tel drame ne se reproduise pas.


Lien vers le Film Tu t'appelais François réalisé en 2016 par Laurent Merlin

https://www.youtube.com/watch?v=R6skm6TGDuQ

Ce film de 1h05 minutes a pour but de faire comprendre que près de 20 ans après le décès de François, ses parents et l'Association François continuent à exiger que les autorités se préoccupent de l'incurie de leurs services et des graves dysfonctionnements des institutions qui avaient pour mission de rechercher la vérité. Ils espèrent toujours que des témoignages leur parviendront pour que l'affaire ne tombe pas dans l'oubli.

Ouvrez le premier onglet à gauche pour lire le résumé du livre Cannabis mortel au Lycée et poursuivre votre lecture du site, ou cliquez sur le lien lire ou imprimer le résumé en PDF.


Résumé des actions des cinq dernières années
 2017

Début 2017, une nouvelle piste s'ouvre grâce à la déclaration du médecin urgentiste arrivé sur les lieux en 1997. La lecture du certificat de décès, nous permet de soulever un point qui n'avait jamais été relevé jusque-là : le médecin appelé sur le lieu de la découverte du corps, note des "ecchymoses multiples et une plaie importante thoracobrachiale gauche". L'action entreprise par Me Dosé n'aboutit à aucun résultat. Ce certificat ne constitue pas un "fait nouveau"car. C'est un commentaire sur une pièce déjà au dossier.

 

Le samedi 27 mai, 20ème anniversaire du décès de François Therrié-Flaux a été un jour de recueillement mais aussi de colère pour ses parents et pour l'Association François. Depuis vingt ans Mireille et Bernard se battent pour obtenir justice. Tout a été fait depuis la découverte du corps de leur fils pour les décourager de chercher la vérité, eux et ceux qui les soutiennent comme le démontre le récit chronologique de leur combat. Aujourd'hui, alors que toutes les portes semblent fermées, la détermination des parents demeure intacte, et l'Association François leur apporte un soutien sans faille. lire la suite

 

2018

AG du 3 février 2018: Jean-Pierre Petit annonce qu'une démarche est en cours auprès d'un journaliste de Libération.  
Juin: décès brutal de Jean-Pierre Petit. Le bureau de l'Association  traverse une période  difficile.  Mais le contact est maintenu avec le journaliste. 

 

2019

Mars 2019 :  1ère réunion  avec une journaliste mandatée par le précédent journaliste.  D'autres réunions sont prévues mais toujours repoussées par la journaliste, compte tenu de l'actualité sociale agitée.
5 juin 2019. Les parents ont rencontré à leur domicile la journaliste, accompagnée d’un photographe. L’article devrait prendre sa forme définitive rapidement mais nous n’en savons pas plus.

22 juin 2019. A l'Assemblée Générale de l'Association François qui s'est tenue le samedi à Paris, les participants montrent tout leur intérêt pour l'article à paraître.

 

2020

Au ralentissement généralisé des activités sociales causé par le Covid 19, se sont ajoutés pour l'association François des problèmes de santé subis par des membres actifs de l'Association. Mais il y a eu des avancées qui permettent encore de garder espoir. Un ancien camarade de François prend contact avec Mireille et Bernard et établit des contacts avec d'autres anciens élèves.

 

2021-2022

De ces échanges il apparaît

1 - que la fille du proviseur était dans le groupe surpris à se faire passer un joint, mais aucun papier administratif ne le mentionne.

2 - Tous les élèves surpris s'étaient entendus avant d'être interrogés séparément pour désigner sous le surnom de Goofy  le garçon étranger au Lycée qui s'était enfui.

Seul François l'a nommé devant la commission. Les autres ont tous nié le connaître malgré leur accord préalable. Pourquoi ? Etait-ce un lâchage volontaire ? En tout cas François, qui avait le "joint" circulant en main quand le groupe avait été surpris, et qui admettait connaître l'intrus par son surnom, a été aussitôt  soupçonné d'être un intermédiaire du trafic de drogue au Lycée.

3 - Les anciens élèves nous ont confirmé que la Conseillère Principale d'Éducation qui présidait la Commission, persuadée de sa culpabilité, s'est acharnée sur lui et a annoncé qu'il serait signalé à la Police. Ainsi François, considéré par ses camarades comme un consommateur occasionnel, se retrouvait seul devant les enquêteurs policiers, et risquait d'avoir à affronter seul les exécutants envoyés par les trafiquants s'il fournissait des informations. 


Appel à témoins

Comme beaucoup de personnes ont fait état de rumeurs de règlement de compte qui ont circulé dès le début de l'affaire, nous aimerions avoir des précisions sur l'emploi du temps de François entre le 23 mai  (date de la Commission du Lycée qui menaçait de le dénoncer à la police) et le 27 mai (jour de sa disparition). 

L'Association a lancé un appel à témoins. Anciens élèves, parents ou professeurs qui acceptez de déposer un témoignage (il peut être sous X), lisez les conditions dans la rubrique Comment nous aider


Le Collectif "Justice pour nos enfants"

Mireille et Bernard sont membres du collectif Justice pour nos enfants.  Nous vous  conseillons vivement de consulter son site www.suicides-imposes.org. Il détaille les comportements similaires des enquêteurs, des juges et des responsables institutionnels pour étouffer des affaires  mal engagées.  Il regroupe des liens vers plusieurs sites faisant état de décès de jeunes gens, qui ont eu lieu dans les Pyrénées Atlantiques et en Essonne. 

 

Association François 3, rue des Quinconces 91230 MONTGERON

- Contact direct avec Mireille et Bernard Therrié par courriel

therrie-flaux@wanadoopointfr

(Reconstituez l'adresse correcte en remplaçant le point, écrit en toutes lettres, par un . du clavier. Merci. C'est une protection contre les robots spammeurs qui capturent les adresses sur les sites associatifs).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics